Ils ont aimé le ‘Petit manuel de créativité politique’…

where can i get robaxin « Les murs transparents qui séparent les innovateurs démocratiques de terrain et les élus doivent être démolis. Le Petit manuel de créativité est la pioche qui manquait pour s’y attaquer. C’est l’une des façons de remonter la pente savonnée par les populistes de tous poils. À lire et agir vite ! »

Isabelle Durant, secrétaire générale adjointe de la CNUCED, ancienne ministre fédérale belge et vice-présidente du Parlement européen

buy me a boat lyrics « Il est plus qu’urgent de répondre à l’appétit de démocratie citoyen et aux défis systémiques. Dans l’époque où nous vivons, avec toute sa complexité et ses grandes menaces écologiques et sociales, Stephen Boucher apporte des exemples, une méthode et ouvre un champ de réflexion très riche. Une lecture que je conseille aux citoyens et aux gouvernants qui veulent sérieusement changer les choses. Elle devrait être obligatoire pour les hommes politiques et les fonctionnaires dans toute l’Europe ! »

Kristina Persson, fondatrice du think tank Global Challenge et ex-ministre suédoise de la stratégie et de l’avenir

buy orlistat without a percsription « Ce manuel est une invitation, simple et enthousiaste, à donner toute sa place au renouvellement des idées et des solutions, à accepter de se laisser surprendre pour mieux savoir agir. Promenade intelligente et sans prétention, résolument tournée vers l’avenir. C’est notre ambition au SGMAP. »

Laure de la Bretèche, ex-Secrétaire générale pour la modernisation de l’action publique

« Quelle lecture enthousiasmante, bienveillante, qui fait un bien fou face à la morosité politique ambiante. La créativité existe toujours, ouf ! L’intelligence collective sait la mettre en lumière. M. Boucher, lui, sait l’écrire et il sait de même la décrire lors d’exposés brillants, qui, comme les contes de notre enfance, font briller nos yeux et nous redonnent le goût de penser utopies. Merci. »

Jean-Michel Bernabotto, directeur de cabinet de la Communauté d’agglomération de Blois

« Nos sociétés ont un besoin crucial d’ouverture d’esprit et de changement positif volontaire. Stephen Boucher apporte une belle bouffée d’air pour tous ceux qui cherchent à faire bouger les lignes et les recettes pour le faire : osons la créativité collective ! »

Anthony Deydier, développement sociétal, association Créa-France

« Le Petit manuel de créativité politique est une lecture nécessaire pour les élus et les citoyens, parce qu’il offre une grille de lecture originale de la politique et une méthode pour sortir des oppositions stériles entre peuple, élus et administrations. C’est tous ensemble que nous devons innover ! »

Bertrand Pancher, député-maire (UDI) de la Meuse, président du think tank Décider ensemble

« L’Europe, à la veille de l’anniversaire du Traité de Rome et à la peine après le Brexit, a plus que jamais besoin de se réinventer. Ses dirigeants doivent entendre l’appel à la créativité et s’inspirer des méthodes tracées par Stephen Boucher pour redonner du souffle au projet européen. »

Daniela Vincenti, rédacteur en chef, Euractiv.com

« J’ai lu avec une très grande attention le Petit manuel de créativité politique, ayant participé à l’opération de souscription. Cadre territorial depuis 25 ans, j’ai trouvé dans votre ouvrage tous les ingrédients du renouveau de la créativité en politique. Votre livre est une mine d’idée à la fois sur le recueil d’expériences créatives, mais également sur les postures et comportements favorisant la créativité. Je comprends mieux notamment certains blocages institutionnels, que l’on retrouve à l’échelle d’une collectivité territoriale. Merci pour ce livre. »

Laurence Malherbe, cadre territoriale, ville d’Antibes / communauté d’agglomération de Sophie-Antipolis

« Un grand merci, c’était très inspirant de préparer avec vous, avec tellement d’humilité de votre part et en même temps, de hauteur de vue. Quel plaisir ! Nous avons eu de très bons retours. »

Emmanuelle Jeannin, CNFPT-INET (Institut national des études territoriales), à l’occasion des Entretiens Territoriaux de Strasbourg, le 6 décembre 2017