Crise de l’imaginaire

La crise de l’imaginaire occidental est un défi immense et ce n’est pas une personne qui le changera.

Emmanuel Macron – Le Temps, 3 juillet 2017

Le Livre de l’Exode nous raconte que Dieu inflige 10 plaies pour convaincre Pharaon de libérer le peuple d’Israël. Quelques jours après qu’Emmanuel Macron ait déclaré, “La crise de l’imaginaire occidental est un défi immense et ce n’est pas une personne qui le changera, quelles sont les plaies qui, une fois identifiées, permettront de débarrasser le peuple français de ses carcans mentaux, idéologiques, institutionnels et de libérer sa créativité et son audace collectives, sans attendre le leadership d’un seul ?

Certes, le temps n’est plus celui des furoncles bourgeonnant en pustules, des grenouilles tombant du ciel, de la grêle dévorant “toutes les plantes de la terre et tous les fruits des arbres”. Mais le temps est bien celui des ténèbres, car notre créativité collective est bloquée. Contrairement à certaines entreprises, certains secteurs d’activité, certaines organisations de la société civile qui font de l’innovation le moteur de leur action, notre système politique dans son ensemble filtre, freine la créativité bien plus qu’il ne la favorise.

A lire : Chapitre 3 du Petit manuel de créativité politique