Les citoyens ont indéniablement l’expertise… de leurs besoins

« C’est la personne qui porte la chaussure qui sait le mieux si elle fait mal et où elle fait mal, même si le cordonnier est l’expert. »

John Dewey (1859-1952), dans Le Public et ses problèmes (1927) préfère concevoir le peuple comme le résultat ponctuel d’expériences où les citoyens manifestent leurs troubles plutôt que comme un public fictif, unifié in abstracto. John Dewey note aussi dans le même ouvrage : « Les hommes ont pris l’habitude de recourir à la méthode expérimentale pour traiter les questions physiques et techniques. Mais ils la redoutent encore dans les affaires humaines« .

A lire aussi : les éléments du chapitre 2 du Petit manuel de créativité politique, sur l’expertise citoyenne